יֵשׁוּעַ הַמָּשִׁיחַ בֶּן־דּוִד

הַמֶּלֶךְ



נָבִיא אָקִים לָהֶם מִקֶּרֶב אֲחֵיהֶם כָּמוֹךָ וְנָתַתִּי דְבָרַי בְּפִיו וְדִבֶּר אֲלֵיהֶם אֵת כָּל־אֲשֶׁר אֲצַוֶּנּוּ


לעלוי נשמת

Karen Yemima bat Rosa Cecilia

Yael Yekutiel

Erez Orbach

Shir Hajaj

Shira Tzur

רפואה שלמה

Lizzie bat Sarah


dimanche 8 avril 2018

Le Perek Chira


Le Perek Chira a été écrit par notre Roi, le Roi David, et par son fils Shlomo/Salomon. Les Tanaïm (Sages de l'époque du Talmud) en ont écrit l'introduction et l'ont mis en forme.

Sa lecture est plus puissante que celle des Téhilim (Psaumes) eux-même ! L'introduction du Pérek Chira stipule que celui qui le lit aura une part au monde futur, sera sauvé des souffrances avant la venue du Roi Messie, aura une longue vie, le satân sera sans force face à lui, et encore beaucoup d'autres promesses !

Mes frères et sœurs Juifs comprennent ces choses, donc je vais plutôt expliquer pour les chrétiens : dit comme ça, ça peut faire très "religieux" ! En effet, la catholiques font leurs prières avec le chapelet, d'autres achètent leur "paradis", etc.

Les choses sont, évidement, incomparables avec le christianisme ou les autres religions idolâtres bien sûr ! Le Perek Chira ne remplace en AUCUN CAS une vie de Torah, de mitsvot, leur pratique ou encore suivre Yéshou'a comme Messie. Il est bien évident que celui qui dit le Pérek Chira mais fait les "400 coups" comme tout le monde partira pour la géhenne, c'est indéniable ! Quand les Maîtres disent ces choses dans l'introduction, c'est en partant du principe que la personne, à la base, est déjà dans la Volonté d'HaShem pour sa vie. C'est donc un "bonus", de très grande valeur, pas du tout indispensable ou obligatoire, mais qui vaut son pesant d'or.

Le Perek Chira rentre donc, tout simplement, dans la catégorie des actions non obligatoires, mais méritoires. Prenons un exemple de ce genre d'action dans un autre domaine : il n'est pas obligatoire de prier deux heures par jour. Mais si vous le faites, HaShem vous récompensera. Il n'est pas obligatoire de jeûner (en temps normal, en dehors de Yom Kippour, du 9 Av, etc). Mais si vous le faites, HaShem vous le rendra, dans ce monde et dans l'autre. Ou encore, personne, dont la Torah, ne vous oblige à dire des Téhilim, des Psaumes chaque jour. Mais si vous le faites, ce sera compté comme un mérite pour vous. Ne réciter que des Téhilim sans obéir à HaShem et travailler à son salut ne vous donnera pas l'éternité. Mais si vous le faites en plus, cela amènera sur vous des bénédictions dans ce monde et dans l'autre.

Il en est de même pour le Pérek Chira : le dire chaque jour sans obéir à HaShem et travailler à votre délivrance en Yéshou'a ne vous donnera pas l'éternité. Mais si vous le faites en plus, comme des Téhilim ou autre, alors ça rajoutera pour vous des bénédictions de toutes sortes, ça améliorera la qualité de votre éternité, etc etc.

Certains le lisent 40 jours d'affilés, une fois ou par période, d'autres tous les jours de leur vie, d'autre une fois dans leur vie, d'autre jamais. Ce qui compte, c'est de le faire non dans un esprit de "religiosité" mais dans le même esprit que la lecture des Psaumes. Chacun est libre de le lire ou non, et parmi ceux qui le lisent, chacun est libre de la forme, de la fréquence, etc.
Bonne lecture/étude ! =)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.